• Facebook
  • Twitter
  • Google +

L’opération

L’opération - Daria Michel

Mon mari se sentait de plus en plus mal. Nous sommes allés voir un médecin, mais son malaise ne disparaissait pas au fil des jours. Nous avons donc commencé à nous inquiéter et nous avons décidé de voir un autre médecin.

Voilà, au bout de trois semaines, nous avons vu quatre généralistes, mais rien n'a changé. Enfin, un cinquième médecin a suggéré que mon mari pouvait avoir contracté l'hépatite virale. Ça a été dur d'entendre cela !

Bon, nous nous sommes renseignés un peu sur cette maladie, nous avons suivi les indications du dernier médecin que nous avons vu et tout semblait bien marcher.

Toutefois, un jour, nous avons vu un autre médecin (ne me demandez pas pourquoi) et il nous a fixé du regard au moment de nous donner des nouvelles : mon mari avait des varices de l'œsophage (en fait, l'hépatite virale est un symptôme habituel d'après ce médecin). Nous sommes restés paralysés, choqués, bouleversés...

Et ce médecin n'était pas très bon pour s'exprimer. Sur quatre mots qui sortaient de sa bouche, trois étaient très techniques. La seule chose que nous sommes arrivés à comprendre, c'est qu'une opération était nécessaire.

Quoi faire ? Je veux dire, quoi faire avec l'angoisse de mon mari et la confusion que chaque nouveau médecin nous rajoutait. De plus, mon mari ne savait pas ce que c'était une opération en première personne. Je crois que même pas ses parents n'ont jamais eu besoin de s'opérer de quoi que ce soit. Donc, lui parler d'une opération, c'était comme lui parler d'aller à la guerre. Vous auriez dû voir comment son visage est devenu tout pâle au moment où il a entendu le mot « opération ».

De mon côté, j'ai fait des recherches sur internet à propos des varices en gros et de celle qu'affectait à mon mari en particulier. D'après ce que j'ai compris, l'opération en question n'est pas si terrible que ça. Mais, comment convaincre mon têtu de mon mari ? Si vous le connaissiez...

Voilà, le temps s'est écoulé, l'opération a eu lieu et nous avons repris notre vie normale, mais mon mari ne veut toujours pas entendre parler d'opérations. Cette expérience l'a traumatisé. Je pense qu'il devrait voir un psychologue, mais comme je vous disais, il est tellement têtu le vieux !

Je l'ai bien essayé, mais je pense qu'il n'y a pas moyen de l'envoyer voir un psychologue. Uniquement avec la police, peut-être, les mains les mains menottées.

 

The author:

author

Étudiante en chant classique, je suis une interprète des plus passionnée. En plus du bonheur que j’ai à vous raconter mon parcours académique et professionnel, je laisse aussi de la place à mes histoires personnelles avec ma famille et mes amies. Mes passions: les voyages, le bon vin et la bonne cuisine de ma maman. La vie est douce!