• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Devrais-je passer sous le bistouri ?

Parlons d’un sujet que plusieurs ont de la difficulté à aborder, je vous parle (évidemment !) de la chirurgie esthétique.

Pourquoi est-ce si tabou ? C’est probablement cette idée de transformer son corps. En fait, de le transformer pour quelle raison ? Il y a ici, un questionnement tout à fait légitime, celui de faire les choses pour qui ? Pour-soi, pour l’autre ?

Je suis une de ces personnes qui se questionne, mais qui reste intéressée. Je m’explique.

J’ai toujours été gênée par ma poitrine. Je ne sais pas pourquoi (vous allez probablement me parler de conditionnement), mais j’ai toujours pensé que j’étais fait pour avoir une grosse poitrine.

Je me rappellerai toujours qu’à mes 16 ans, j’avais naïvement demandé à ma mère, quand mes seins pousseraient un peu plus. Évidemment, ça n’a pas été évident pour ma mère de me dire que je n’avais pas la morphologie pour en avoir plus. En avoir oui, un peu. Un A, en fait. Un petit A tout compte fait. Mais un C ou un D, c’était de la pure folie. Un rêve bien lointain.

Ce rêve bien lointain ne s’est malheureusement pas résorbé. Je continue de penser que je serais mieux avec une poitrine plus généreuse. Et c’est pourquoi, l’idée de passer sous le bistouri ne cesse de me revenir en tête. Est-ce une bonne idée ? Je ne sais pas. Mes amies me trouvent belle comme ça, mon chum, tout autant. Alors, au bout du compte, je le fais pour qui ? Pour moi, ou pour l’image que je me fais de moi. L’image que je me suis toujours faite d’une belle femme ? Est-ce vraiment nécessaire ?

Mais bon, en même temps, pourquoi pas ? Se sentir bien, aimer ses formes, c’est aussi une bonne idée non ?

Et vous, qu’en pensez-vous ? Avez-vous déjà eu recours à la médecine esthétique, de près ou de loin ?

 

The author:

author

Étudiante en chant classique, je suis une interprète des plus passionnée. En plus du bonheur que j’ai à vous raconter mon parcours académique et professionnel, je laisse aussi de la place à mes histoires personnelles avec ma famille et mes amies. Mes passions: les voyages, le bon vin et la bonne cuisine de ma maman. La vie est douce!